Syndrome de capgras

Syndrome de capgras : qu’est ce que ce syndrome ?

Un cas clinique extrêmement rare, le syndrome de capgras est plutôt étrange, mais existe vraiment. La découverte de ce délire impressionne de nombreux psychiatres à travers le monde. Faisant l’objet de diverses études, intéressons-nous de plus près sur ce qu’est le syndrome de capgras.

En quoi consiste le syndrome de capgras ?

Egalement appelé illusion des sosies, le syndrome de capgras est un trouble psychiatrique au cours duquel la personne est apte à identifier parfaitement la physionomie des visages d’autres personnes de son entourage, et pourtant elle a tendance à penser qu’il ne s’agit pas de cette personne, mais d’un imposteur très ressemblant.

Une personne atteinte du syndrome de capgras est formelle sur sa reconnaissance de l’autre personne physiquement, mais reste convaincu qu’il ne s’agit pas de cette vraie personne. En gros, le cerveau bascule vraiment dans l’irrationnel.

Détecté par le psychiatre Joseph Capgras pour la première fois en 1923, cette maladie psychologique se manifeste à partir d’un certain âge comme l’Alzheimer. Mais demeure des cas très rare, car jusqu’à nos jours, on a détecté près de 5% des cas cliniques à travers le monde.

On aura tendance a confondre cette maladie avec le syndrome de Fregoli, qui se manifeste par la sensation d’avoir parmi nos proches un étranger prenant l’apparence de quelqu’un qu’on connait, mais qui a des mauvaises intentions envers soi. Cependant, les recherches affirment bien qu’il existe une grande différence entre ces deux pathologies. Tout en sachant que le syndrome de capgras est une maladie plutôt féminine, car 60% des cas sont des femmes.

Comment débute le syndrome de capgras ?

Vous vous rapprochez d’une personne de votre famille, et soudain, il se montre agressif avec vous, disant que vous êtes un imposteur, mais que vous ressemblez seulement beaucoup à la personne que vous prétendez être. C’est le premier symptôme du syndrome de capgras.

Mais cela peut concerner aussi d’autres membres de la famille, et pas uniquement vous. La victime se plaint d’être entouré de sosies, et non pas des personnes réelles. Il est temps de prendre les choses en main, car la situation devient sérieuse.

Le syndrome de capgras peut dans certains cas être une conséquence d’un ancien traumatisme ayant eu lieu quelques années plutôt. Certains patients ont par exemple subit un traumatisme crânien qui a causé des disfonctionnements neurologiques quelques années plus tard. En cas de choc brutal au niveau du crâne, il convient donc de vous prendre en charge rapidement pour en réalisant une imagerie du cerveau par résonance magnétique (IRM). Ce n’est ainsi que vous serez sûr que l’impact ne sera ou non sans conséquence.

Comment traiter le syndrome de capgras ?

Le syndrome de capgras nécessite une surveillance de très près. Dans bien des cas, les personnes qui en sont victimes sont directement hospitalisées pour un suivi psychiatrique.

A priori, le patient va passer plusieurs tests neuropsychologiques pour déterminer sa réelle capacité à reconnaître différents visages de ses proches. Une personne atteindre de l’illusion de sosies de capgras ne se trompe pas généralement sur l’identité de la personne devant lui, mais elle a une nette conviction qu’il s’agit d’une autre personne. Et c’est le souci.

Les traitements sont principalement à base de clozapine agissant en tant que neuroleptique et d’acide valproïque, en guise d’antiépileptique pour gérer les sauts d’humeur, la dépression et l’anxiété.

Les délires d’identifications vont petit à petit diminuer d’intensité au cours du séjour à l’hôpital. Cependant, il existe des cas où ce syndrome disparaît de façon mystérieuse comme qu’il est apparu. Et ce genre de phénomène reste encore inexpliqué par les spécialistes jusqu’à ce jour.

Dans tous les cas, le syndrome de capgras nécessite une prise en charge rapide, car le personne qui en est victime a cette sensation de vivre au milieu d’un ou de plusieurs imposteurs. Et cette sensation peut être vraiment désagréable. Cela peut être une vraie torture morale. Et cette impression d’insécurité mène à des gestes hostiles tout simplement pour la défense.

Après guérison, cette maladie pourrait-elle revenir ?

Ce délire d’illusion des sosies de Capgras est une maladie assez difficile à gérer. Comme déjà indiqué, il pourrait même disparaître d’un claquement de doigt, sans intervention médicale. Mais si elle n’est pas bien traitée, elle risque bien évidemment de revenir.

Voici alors quelques conseils pour éviter que vous ou votre proche revivre le calvaire de cette pathologie :

  • Adoptez une mode de vie saine : en mangeant équilibré et en faisant du sport régulièrement
  • Essayez de bien gérer vos émotions pour avoir une certaine stabilité psychologique
  • Entourez-vous de gens qui vous fassent rire, qui vous aiment, … en gros qui vous partagent des ondes positives.
  • Faîtes des activités qui vous plaisent !