Whaaaat ? Mais quelle est ce titre d’article ? De quoi elle cause celle-là, c’est pas bien clair c’te affaire… Tatatatata calmos chiquitos, je t’explique. Dans la vie j’ai 2 passions (en vrai j’en ai plus que ça mais c’est plus accrocheur de dire ça comme ça #tascomprisoubien) : le tricot et les séries. C’est bien simple, j’ai un canapé greffé aux fesses et 2 aiguilles cousues sur mes mains. Rajoute à ça un paquet de Pépito et un peu de flotte et je pourrai vivre comme ça pendant des semaines entières. J’ai donc trouvé intéressant de cumuler ces 2 hobbies pour en faire une catégorie d’articles à part entière : le knitflix (c’est pas moi qui l’ai inventé, t’as qu’à regarder sur le ouèbe mondial) ! Et ouaiiis je suis comme ça moi zbraaaaa. Je vais donc parler de séries devant lesquelles il est super cool de tricoter 🙂 (et même que tu peux les regarder sans tricoter, ça marche aussi très bien, les acteurs ne verront pas que tu les regardes sans rien faire)

Parlons aujourd’hui de la nouvelle série Netflix « Everything sucks » !

 

 

Le pitch

Bienvenue à Boring en Oregon en 1996. Nous suivons 3 héros, Luke, McQuaid et Tyler qui font leur première rentrée au lycée. Véritables nerds, ils intègrent le club d’audiovisuel où ils rencontrent la fille du proviseur, Kate. Très rapidement, une guerre des clans éclate avec les membres super cools et populaires du club de théâtre. Mais bientôt les membres des 2 clubs vont devoir faire équipe pour un projet commun.

 

Des sujets variés

Homosexualité, suicide, monoparentalité, recherche d’identité, la série aborde avec beaucoup de sensibilité ces thèmes existentiels. On s’attache très vite aux personnages. Même Emaline, la peste en chef du show, réussit à nous attendrir au fil des épisodes.

 

 

Fans de 90’s vous allez être servis !

Entre vrais sujets de société et petites rivalités de couloir, Everything sucks nous ramène à nos années lycée. Car oui, je pars du principe que tout le monde ici a été ado dans les années 90… (et si ce n’est pas le cas, si tu es plus jeune, s’il te plaît n’enfonce pas le couteau dans la plaie, merci)

Après avoir visionné la série, j’ai lu quelques critiques sur le net. On reproche parfois à la série de surfer sur la vague de la nostalgie des 90’s et même de copier sur le style de Stranger Things, même si ça se passe 10 ans après. Perso, j’ai quand même accroché et je vais même dire que c’est grâce à cette grosse dose d’années 90 que j’ai autant kiffé. En énorme fan de musique de cette époque, j’ai été servie : Ace of Base, Oasis, Weezer, Tori Amos etc etc…

 

Bref, j’ai vraiment apprécié cette série qui m’a fait passer d’excellents moments. Humour, nostalgie, tendresse et une super musique sont le combo parfait pour moi !