Tu te gèles les miches cet hiver ? Ton plaid, ton thé brûlant et tes maxi-chaussettes ne te suffisent plus ? Fais donc comme moi, fabrique ta bouillotte sèche dans un tissu kitsch ! 

Aujourd’hui je t’apprends à coudre une bouillotte sèche youpitralala ! Et comme d’habitude, ce DIY express ne nécessite pas beaucoup de matériel, tu vas pouvoir te lancer dans une production de bouillottes à la chaîne, ta famille et tes amis me remercient déjà.

 

Par opposition à la bouillotte « à eau », la bouillotte sèche ne nécessite pas de liquide comme moyen d’accumulation de la chaleur. Grains de riz, de lin, de blé ou d’orge sont généralement utilisés.

Ce qui est cool avec la bouillotte sèche c’est que ça ne fuit pas et que ça n’est pas froid le matin. Oui parce que bon, il n’y a rien de pire qu’une bouillotte qui te gèle les pieds au milieu de la nuit (on a des problèmes hein)

 

La bouillotte se réchauffe ensuite au miro-ondes de préférence avec un petit verre d’eau posé juste à côté histoire d’éviter la combustion des grains à l’intérieur… Avoue que ce serait ballot de foutre le feu à ton canapé à cause d’une bouillotte, imagine la tête des pompiers quand tu vas leur raconter ça #shame

 

 

Fournitures

  • Du tissu (de préférence du coton)
  • Des grains de riz (ou d’orge, de blé, de lin…)
  • Une machine à coudre (ou du fil et une aiguille et un peu d’huile de coude)

 

Coupe un rectangle de tissu selon les dimensions de ton choix (ici environ 40*20cm)

 

Replie le rectangle envers contre envers et couds les 3 bords en laissant une ouverture de quelques centimètres.

 

Retourne le tissu et utilise un entonnoir pour remplir la bouillotte avec les grains de riz.

 

Referme l’ouverture et c’est déjà fini !

 

 

Tu remarqueras l’exceptionnel imprimé de ce tissu, pas kitsch du tout… Je vais d’ailleurs me lancer dans une bouillotte rectangulaire un peu plus grande qui viendra carrément me réchauffer la nuque et les épaules.

 

En attendant j’en connais un qui apprécie la douce chaleur libérée par ma petite bouillotte :

 

 

Et toi c’est quoi ton remède anti glagla ?